Comment gérer les silences dans une discussion avec une fille

Coup classique, vous discutez avec une fille, vous sentez que le courant passe, vous avez un bon feeling… Mais pour une raison ou une autre, il y a des blancs. Des silences pesants s’installent et vous ne savez plus comment orienter la conversation pour l’intéresser.

Beaucoup d’hommes ressentent cette frustration, cela arrive surtout face à une fille que l’on cherche à séduire.
Clairement, ces hommes ont plus peur du succès, de que de l’échec… C’est d’ailleurs assez paradoxal.

Retenez bien que ce sentiment tout à fait compréhensible n’est pas une fatalité. Il ne faut pas craindre de voir la femme que vous cherchez à séduire se détourner et perdre de l’intérêt au fil de la conversation. Même si on a toujours tendance à avoir peur de perdre ce que l’on a jamais eu, plutôt que perdre ce que l’on a déjà eu.

Qu’est-ce que vous craignez vraiment ? C’est souvent ces blancs gênants qui sont pour vous synonyme de perte d’intérêt voire perte tout court de la fille.

La pression arrive très vite, dès que la discussion démarre, avec le classique : « Mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir lui raconter d’intéressant… »
Et cette pression amène de nombreux mecs à se focaliser sur la peur du blanc, ils se concentrent tellement sur ce problème qu’ils oublient tous les leviers qui fonctionnent quand on chercher à créer de l’attraction chez une femme.

Et arrivera très vite ces moments de gênes typiques que vous rencontrez habituellement…

Si cela vous arrive, essayez ces 2 méthodes assez efficaces pour passer au dessus de ce problème :

1/ Mettez les pieds dans le plat

Vous le faîtes sûrement déjà avec votre bande de pote. Quand tout le monde se tape un gros délire, et quand il semble que le groupe se synchronise parfaitement pour arrêter de rire en même temps… Il y a toujours une personne pour remarquer « et maintenant gros blanc ! ».

Il ne faut pas hésiter à en jouer et à vous en amuser avec une fille.

Restez détendu et montrez que vous avez de l’humour : « Oh, il semblerait que l’on entre dans un silence gêné… ne t’inquiète pas, cela va passer dans quelques secondes… ».

Cela montrera que vous prenez les choses avec légèreté, et que vous faîtes preuve d’une grande intelligence sociale.
Sachez qu’une fille déteste toujours se sentir gênée. Si vous lui montrez une intelligence sociale supérieure à la moyenne et que vous lui épargnez la gêne, elle vous remarquera bien plus que les autres !

2/ Profitez-en pour assurer la transition

Eh oui, le silence est arrivé… Ce qui est fait est fait, on ne peut pas réécrire l’histoire.
Autant en profiter pour enchaîner ! Assurez la transition.

Au lieu de paniquer bêtement, éviter le contact visuel, lâcher quelques phrases bateaux pour meubler, ou pire, tapoter un clavier de mobile… Servez-vous de ce blanc comme une opportunité pour amener la conversation à un niveau plus intime.

Au lieu de laisser la gêne s’installer, déroutez la fille par une question à laquelle elle ne s’attendra pas dans un moment pareil. Par exemple : « Quelle a été ta 1ère impression sur moi ? » ou « Viens avec moi au bar, je vais te montrer un jeu sympa… ».

Pas de place pour les conversations sans saveurs. Un séducteur sait toujours rebondir pour transformer des « problèmes » ou des « gênes » en véritables opportunités !

Comment réussir sa première nuit avec une femme
Comment récupérer son ex ?